À LA MER COMME À LA GUERRE

À LA MER COMME À LA GUERRE

Malgré ses deux façades maritimes, sur l'Atlantique et la Méditerranée, la France regarde d'abord vers le continent. Au cours de son histoire, sa marine demeure, à de rares exceptions près, une force secondaire. À partir de Colbert, elle bénéficie de ports, d'arsenaux, d'une puissante administration... mais, sur l'eau, l'Angleterre, ennemie de toujours, lui inflige, à intervalles réguliers, de sévères corrections. Pour expliquer cet état de fait, le contre-amiral Monaque a le grand mérite de ne jamais isoler l'histoire de la marine de l'histoire générale et de ne jamais séparer la guerre navale des opérations sur terre. Tout en faisant bénéficier le lecteur de son expérience de marin et de ses connaissances techniques, il reste limpide de bout en bout, qu'il s'agisse des galées du Moyen Âge ou des plus récents sous-marins nucléaires. Pour le XXe siècle, son livre a valeur de témoignage, car il exploite les souvenirs de son père, qui fut major général de la Marine, e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter