13 novembre 1805 : MURAT entre dans Vienne

13 novembre 1805 : MURAT entre dans Vienne

Le fougueux sabreur de Napoléon sait aussi faire preuve de finesse et de ruse... Il le prouve en s'emparant de la capitale impériale autrichienne sans tirer un seul coup de feu !

Tôt le matin

L'avant-garde française fait son entrée dans la capitale autrichienne. Les 250 000 habitants assistent médusés au défilé des premières troupes d'occupation. Loin de rappeler l'époque de Louis XIV, les régiments de Napoléon paraissent bien fatigués, vêtus d'uniformes « défraîchis et couverts de boue, certains enveloppés dans des houppelandes ou des pelisses en peau de mouton, comme celles que portent les paysans de la vallée du Danube, d'autres sont montés sur des chevaux de labour réquisitionnés ». Ils « traînent avec eux des besaces remplies de victuailles diverses, pièces de lard, jambons, boules de pain, bouteilles de vin ». Du côté viennois, la peur se lit sur les visages. La rumeur était donc fondée, et le siège d'Ulm n'avait finalement que retardé l'échéance. Ce que Léopold Ier (1640-1705) avait réussi contre les Turcs en 1683, François Ier (1768-1835), neveu de Marie-Antoinette, s'est cette fois montré incapable de le reproduire.

De ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter