24-25 AVRIL 1915 : le début du GÉNOCIDE ARMÉNIEN

24-25 AVRIL 1915 : le début du GÉNOCIDE ARMÉNIEN

Cette communauté est pointée du doigt depuis des années. Alors que la situation sur le front préoccupe l'Empire ottoman, les autorités turques trouvent leurs boucs émissaires.

Depuis plusieurs semaines, des lettres cachetées parviennent dans les différents commissariats de Constantinople. Dans les cercles arméniens circulent des rumeurs d'arrestations. Depuis le 20 avril, à Van, siège d'un gouvernement arménien autonome à l'est de la Turquie, en Anatolie centrale, des affrontements opposent Turcs et Arméniens. La presse se déchaîne contre les « ennemis de l'intérieur ».

24 avril, début de soirée

Le prêtre Komitas est rentré tôt chez lui. Des policiers en civil toquent à sa porte. Ils lui demandent de les suivre au poste pour quelques questions. Komitas s'exécute. Le boucher Karapet-Agha n'a pas encore fermé sa boutique. Des policiers l'interpellent. Il porte encore son tablier lorsqu'il arrive au commissariat. Le Dr Boghossian est psychiatre. Les forces de l'ordre sonnent à sa porte. Elles prétextent que le préfet de police, malade, a besoin de soins urgents et menacent d'user de la force ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter