Attention, chasse gardée !

Attention, chasse gardée !

Réduction du coût du permis, démission de Nicolas Hulot... L'actualité rappelle le poids des chasseurs, qui font de la France le premier pays européen en la matière.

Visuel : Détail d'une assiette commandée par Louis XVIII à la manufacture de Sèvres pour le duc de Berry ©De Agostini/Leemage

«La chasse détourne du labourage et du commerce et rend fainéants les vilains. » C'est ainsi que l'ordonnance de 1396 pris par Charles VI fait du droit de chasse une prérogative royale qu'il délègue désormais à la noblesse et aux seigneurs haut justiciers.

Sous l'Ancien Régime, la situation demeure inchangée, avec quelques exceptions toutefois. Ainsi, dans les provinces frontalières, les habitants ont droit de posséder des armes en cas d'invasion et donc de chasser. La chasse devient un enjeu de conflit entre nobles et paysans. Même si la chasse sur les terres ensemencées est interdite, les dégâts causés aux récoltes, rarement punis, exaspèrent les paysans. Un droit cristallise les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter