Au coeur du jour J

Au coeur du jour J

Américains, Britanniques, Canadiens, Français. Au total, près de 150 000 hommes commandés par Eisenhower. Objectif : libérer la France après quatre ans d'occupation. Récit, heure par heure, d'une journée décisive.

Lundi 5 juin 1944, début de soirée. Quelque part à l'est de l'Angleterre. Le général Eisenhower, que tout le monde appelle « Ike », est venu rendre visite aux Screaming Eagles de la 101e division parachutiste américaine, qui s'apprêtent à embarquer à bord des C 47 qui les largueront sur la Normandie. Ike, commandant suprême de l'opération Overlord - le débarquement tant attendu contre ce que la propagande allemande appelle la « forteresse Europe » -, vient de glisser dans son portefeuille un étrange brouillon, rédigé dans le plus grand secret. En sus de la communication officielle destinée à la presse pour annoncer le débarquement, il a griffonné : « J'ai ordonné le repli de nos troupes [...]. Si l'on cherche un responsable ou un fautif, c'est moi seul. » Overlord est un formidable pari, et son succès n'est en rien assuré. Une immense flotte a appareillé de tous les ports d'Angleterre, fixant le cap vers une zone de regroupement au centre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Les Gilets jaunes, Marat et Finkielkraut

Alain Finkielkraut, suite à son agression antisémite, fait référence à la Terreur et à Marat. Le point avec l'historien de la révolution, Olivier Coquard.

► Gilets jaunes. De la Bastille à l'Élysée

Pour Emmanuel de Waesquiel, les Gilets jaunes ne sont que les très lointains descendants du peuple parisien de juillet 1789.

►Gilets jaunes. La liberté de manifester au coeur du débat

La Constitution traite du droit de manfiester de manière indirecte

► Gilets jaunes. Histoire du maintien de l'ordre à la française

L'historien et grand reporter Matthieu Frachon retrace l'évolution des techniques de maintien de l'ordre public

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter