Cent ans de pendules à l'heure

Cent ans de pendules à l'heure

La Commission européenne doit statuer ce mois-ci sur l'abolition du changement d'heure saisonnier dans l'Union. La fin d'un siècle d'une pratique controversée ?

Avant d'avancer ou de reculer sa montre, il a fallu déjà définir une heure unique sur tout l'Hexagone. Au XIXe siècle, les villes de province affichent une heure différente de celle de Paris. L'extension du chemin de fer va rendre nécessaire l'unification. En 1891, une loi fixe l'heure légale, qui s'accompagne d'une harmonisation sur tout le continent - signe d'un essor des échanges internationaux. En pleine Entente cordiale, la France se cale alors sur le méridien de Greenwich, et l'heure officielle est retardée de 9 min et 21 s par rapport à celle du méridien de Paris.

La Grande Guerre et ses restrictions amènent l'Angleterre et l'Allemagne à instaurer le passage à l'heure d'été. Objectif : économiser charbon et pétrole grâce à une heure d'ensoleillement supplémentaire. La France leur emboîte le pas en 1917, avant d'en fixer les conditions en 1923. Elle s'aligne sur Greenwich ; l'été, elle ajoute une heure.

Avec la défaite de 1940, la zone occupée est soumise aux ex ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter