Charles Bell, chirurgien à Waterloo

Charles Bell, chirurgien à Waterloo

Après la bataille, des pages sanglantes continuent de s'écrire dans les hôpitaux

18 juin 1815. Bataille de Waterloo. La débâcle de l'armée napoléonienne face aux forces de la coalition européenne signe l'une des plus âpres défaites militaires de l'histoire de France. Si les alliés sont parvenus à la victoire, celle-ci est d'un triste éclat, tant le bilan humain est lourd : des dizaines de milliers de morts et de blessés jonchent la plaine. Bruxelles, distante d'une vingtaine de kilomètres du champ de bataille, devient alors « l'hôpital de l'Europe ». Charles Bell (1774-1842), chirurgien écossais et spécialiste du système nerveux, s'embarque pour la cité. Venu approfondir ses connaissances sur les blessures par balle, le scientifique se heurte rapidement à l'urgence de la situation... Du côté des Français surtout, évacués les derniers. C'est sur eux qu'il choisit de concentrer son énergie, les considérant en hommes plutôt qu'en ennemis. Les amputations et les opérations de la dernière chance se succèdent des jours durant. Pour recomposer autour de ce personnage l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter