Chevaliers et bombardes. D'Azincourt à Marignan, 1415-1515

Chevaliers et bombardes. D'Azincourt à Marignan, 1415-1515

Azincourt, 1415. Marignan, 1515. Entre ces deux batailles, un siècle de mutations qui ont fait entrer le vieux royaume capétien dans la Renaissance... Le pauvre Charles VI ne pouvait guère rivaliser avec le charismatique François Ier, dont le règne s'ouvrait sur une fracassante victoire. Fracassante, puisque c'est bien grâce à son artillerie qu'il l'emporta. L'exposition illustre avec brio les évolutions réalisées par l'armée française en cent petites années. La scénographie - cartes animées, mise en scène d'un choc entre piquiers et artillerie à la fin du règne de François Ier -qui s'appuie sur la richesse inégalée des collections du musée de l'Armée, plonge le visiteur au coeur des batailles. Magnifiques miniatures montrant l'ost féodal en ordre de bataille ou dans d'indescriptibles corps-à-corps ; épées, lances et hallebardes ; projectiles de toute nature ; pièces d'artillerie et armures en tous genres. Et quelques pièces exceptionnelles : l'épée de Jeanne d'A ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter