Clandestine

Clandestine

Être juive et vivre à Berlin, capitale du IIIe Reich ? Marie Jalowicz a dû, pour cela, enlever son étoile jaune, se cacher dans des familles, parfois nazies, nier son identité... Son fils, Hermann Simon, et Irene Stratenwerth retranscrivent aujourd'hui le témoignage de sa clandestinité jusqu'à la fin de la guerre.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter