COMME UN AIRDE DÉJÀ-VU

COMME UN AIRDE DÉJÀ-VU

Tentation. En octobre 2018, quelques semaines seulement avant que ne déferle la vague des Gilets jaunes, 41 % des Français se disaient favorables à l'établissement d'un pouvoir politique autoritaire (sondage IFOP pour Ouest-France). Une prise de position inquiétante, signe d'un profond malaise démocratique. Convergence des temps et risque de contagion obligent, la montée des nationalismes en Europe a fait resurgir le spectre des années 1930. Crise économique, angoisse identitaire, discrédit de la classe politique font dangereusement trembler les fondations de notre idéal républicain, au sens de projet commun du peuple. Et si celui-ci, né de la révolution de 1789, se retrouvait menacé ?

Depuis bientôt six mois, chaque samedi, à l'heure où s'embrasent les cortèges de Gilets jaunes, le message reste le même : « On ira jusqu'au bout... » Mais pour aller où ? Même les plus démagogues semblent afficher leurs limites devant ce peuple en colère qui ne se reconnaît aucun gui ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter