DES ÉPOUSES QUI FONT LE MÉNAGE SANGLANT

DES ÉPOUSES QUI FONT LE MÉNAGE SANGLANT

Dans l'Amérique des années 1920, la prohibition censée réguler la criminalité produit exactement l'effet inverse. Les gangs se multiplient et rivalisent de violence. Chicago surtout, bastion de la Mafia, est à feu et à sang. Après son excellent essai sur les Femmes de dictateur (deux tomes), Diane Ducret s'intéresse cette fois aux épouses des parrains. Car derrière chaque grand homme se cache une femme. Et les gangsters ne font pas exception. D'Al Capone à Clyde Barrow, ils ont été des amoureux passionnés ou des maris pantouflards - certains ont commis des erreurs fatales pour les beaux yeux d'une blonde. Qui sont-elles, ces « fiancées de la poudre » ? Sous le style enlevé du récit se devine un travail de documentation très poussé. Il prend pour point de départ l'histoire de Mae Capone, surnommée « Lady Scarface », autour de laquelle gravitent les figures féminines de la pègre, notamment les soeurs Everleigh. Bien plus que des épouses discrètes, elles expriment un ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter