DES INSTITUTIONS EN ORDRE...DE BATAILLE

DES INSTITUTIONS EN ORDRE...DE BATAILLE

Les citoyens - appelés « semblables » - disposent d'un système politique solide, fondé sur la morale et la réputation : ses piliers - un conseil, une assemblée, des magistrats et deux rois - assurent la bonne marche de la cité et de ses moeurs.

a politique spartiate ? Complexe ! Puisqu'elle associe une dyarchie (deux rois), cinq magistrats (éphores), un conseil des Anciens et une assemblée. Rien de moins ! Aristote y voit une forme de Constitution mixte, un équilibre harmonieux entre monarchie, oligarchie et démocratie. D'autres y voient seulement une oligarchie du fait de la domination d'un petit nombre de Spartiates de plein droit, les « semblables », sur une majorité de Grecs dépendants, comme les périèques (citoyens libres, mais aux droits réduits) et les hilotes (esclaves). Les auteurs anciens attribuent à Lycurgue (lire le Gros plan, p. 19) la paternité de l'organisation politique de la cité.

Sparte est dir ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter