Des liaisons bien dangereuses

Des liaisons bien dangereuses

Mussolini en Italie, Hitler en Allemagne et Staline en Union soviétique ont tous trois orchestré des campagnes de propagande sans précédent dans l'histoire de l'humanité et ont instrumentalisé la culture. Les productions artistiques issues de ces totalitarismes frappent par leurs points communs : une architecture massive, des sculptures colossales, exaltant jusqu'à la caricature le culte du corps et la supériorité de l'aryen ou de l'homo sovieticus ainsi que le culte de la personnalité du chef, pour ne citer que quelques critères récurrents. Plus de deux cents oeuvres, nées de l'union contre-nature de l'art et de la dictature, sont analysées par l'architecte et enseignante Maria Adriana Giusti.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter