Des paroles sibyllines

Des paroles sibyllines

Des propos mystérieux sont parfois qualifiés ainsi, sans que l'on sache que derrière ce tic de langage savant se cache une prophétesse étrusque.

ORIGINE

Selon la légende, la sibylle de Cumes, en Campanie, aurait proposé, au VIe siècle avant notre ère, de vendre à prix d'or au dernier roi de Rome, Tarquin, les neuf livres de ses prescriptions prophétiques. Ces Livres sibyllins, déposés dans le temple de Jupiter Capitolin, sont consultés, sur ordre d'un magistrat et du sénat, en cas de présage funeste - signe de colère divine. Ils proposent la procuratio (« expiation ») adéquate au phénomène mystérieux constaté, celle qui restaurera l'équilibre entre les hommes et les dieux. Le sénat statue ensuite dans un décret sur la publication et l'exécution de la réponse. Les paroles versifiées de la sibylle recommandent des sacrifices réparateurs, des processions, des offrandes ou le recours à des cultes étrangers. Mais ces avis, souvent obscurs, sont surtout soumis à l'interprétation des hommes.

ÉVOLUTION

De tous les oracles sibyllins, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter