François Ier, pouvoir et image

François Ier, pouvoir et image

En 1515, il remporte la bataille de Marignan. Une victoire qui n'a rien de décisif pour l'avenir du royaume, mais qui pare ce jeune roi guerrier de 20 ans d'une aura de monarque triomphant, aussitôt mise au service de la construction de son image et de l'affermissement de son pouvoir.

Plus de 200 oeuvres - livres manuscrits et imprimés, peintures, monnaies, médailles -, issues en majorité des fonds de la BNF, illustrent cette construction. Son portrait par Jean Clouet, son armure de près de deux mètres - présentée pour la première fois en pied - ont forgé la légende du héros de guerre et du prince mécène. Même après la défaite de Pavie en 1525, il est présenté à travers des allégories mythologiques comme un demi-dieu. Mais ses sujets ne le connaissaient qu'à travers son profil gravé sur les monnaies. Le roi est peu représenté et moins encore le prince érudit, alors que c'est dans ce domaine qu'il est le moins contesté. L'obligation faite aux imprimeurs de dé ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter