FRANÇOIS II, LA BRETAGNE À TOUT PRIX

FRANÇOIS II, LA BRETAGNE À TOUT PRIX

En 1458, à la mort du vieux duc Arthur III, c'est son neveu François II (1435-1488) qui lui succède à la tête de la Bretagne. Dès 1459, il se fait couronner à Rennes, revêtu des habits distinctifs de sa fonction, hérités des rois de Bretagne : « Une soustane [tunique] fourrée d'ermines et par-dessus icelle un manteau royal de mesme. » Puis on lui remet la bannière du duché, l'épée nue - signe d'autorité - et enfin une couronne fermée identique aux rois. Car dès son avènement, il se veut l'égal des monarques français.

François II dispose ainsi de ses propres finances, alimentées par les revenus de son domaine et par la levée de ses impôts et, non seulement il bat monnaie d'or et d'argent - signe de souveraineté -, mais il est libre de mener la politique qu'il souhaite avec son armée et son administration. Pour les affaires publiques, il s'appuie sur de précieuses institutions : un conseil ducal, une chancellerie et une chambre des comptes. La première comprend ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter