François Le Mouël, LA MOELLE DE LA LUTTE ANTIGANG

François Le Mouël, LA MOELLE DE LA LUTTE ANTIGANG

L'idée, extra, lui vient comme ça, ou presque : prendre l'initiative, « partir du criminel pour aller au crime » plutôt que l'inverse. Écoutes, filatures, pêche aux infos... bienvenue à la BRI.

Il y a la police de papa, et les papas de la police. François Le Mouël est indiscutablement à ranger dans la seconde catégorie. Ce Breton né en 1927 n'a conçu sa carrière qu'en dehors des chemins balisés. En 2013, l'auteur de ces lignes projette d'écrire un livre sur l'histoire de l'antigang. La brigade mythique va avoir 50 ans et regorge de belles affaires. À un repas organisé par un ancien patron, René-Georges Querry, j'approche la fine fleur du passé et du présent de cette fameuse brigade de recherche et d'intervention (BRI). Dans le brouhaha, un homme prend la parole. À table se côtoient légende barbue (Robert Broussard) et anciens tauliers (Frédéric Péchenard, Jean-Marc Bloch)... Tous se taisent et écoutent religieusement François Le Mouël.

« Le Mouël ? C'est un roc ! » Voilà la sentence qui revient invariablement à son sujet. Une telle unanimité, dans la « maison poulaga » où les coups volent bas, paraîtrait presque suspecte, si la vie policière de François Le Mouël ne ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter