Glastonbury, tombeau du roi Arthur

Glastonbury, tombeau du roi Arthur

BINGO. Jusqu'au XIIe s., Arthur est ignoré des historiens anglais. Geoffroi de Monmouth (1100-1155) et Wace (1100-1175) en font un héros national, qui assure les Plantagenêts d'une ascendance glorieuse. La découverte « miraculeuse » de la sépulture du monarque à l'abbaye de Glastonbury (ci-dessus), à la fin du XIIe s., attire de nombreux dons et permet à la communauté monastique de se relever d'un violent incendie et de reconstruire - à peu de frais - les bâtiments (à g., détail d'un portail de la chapelle de la Vierge, élevée après le sinistre et ci-contre la cuisine octogonale, élevée au XIVe s.).

EN VUE. Les restes de l'église St Michael couronnent le sommet de la colline de Glastonbury Tor. De cette hauteur, les randonneurs jouissent d'une vue imprenable sur la plaine du Summerland Meadows. Le clocher est l'ultime vestige d'un édifice du XIVe s., ruiné deux siècles plus tard, lors de la dissolution des monastères décidée par Henri VIII.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter