GLOIRE ET MORT AUX THERMOPYLES

GLOIRE ET MORT AUX THERMOPYLES

Pour sauver Sparte et Athènes de l'invasion perse de 480 av. J.-C., le roi Léonidas doit freiner l'avancée des troupes du Grand Roi. Dans un étroit défilé va s'écrire l'un des plus hauts faits de l'histoire militaire.

n 480 av. J.-C., les Perses menés par Xerxès lancent deux ponts de bateaux sur l'Hellespont, le détroit situé entre la mer Égée et la Propontide (actuelle mer de Marmara), pour envahir la Grèce. D'après Hérodote, une armée de deux millions d'hommes (210 000 d'après les chercheurs) déferle du nord, accompagnée d'une flotte de plus de 1 200 trières. Ainsi commence la deuxième guerre médique, connue pour son épisode fameux des Thermopyles. C'est grâce à Hérodote, qui s'est probablement rendu sur le champ de bataille une trentaine d'années plus tard, que nous savons tout de cet affrontement...

Le soleil d'août se lève sur Sparte la courageuse. Dans la brume du petit matin, le roi Léonidas égorge un chevreau pour honorer Zeus et les dieux jumeaux Castor et Pollux. Et s'adresse à son peuple : « Valeureux Spartiates, voici venir l'heure de pouvoir briller au combat et mourir pour défendre notre territoire. Nous allons entrer dans l'histoire des hommes par le plus petit passage défe ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter