HÉRACLÈS, LE CIVILISA

HÉRACLÈS, LE CIVILISA

Héros du Péloponnèse par excellence, Héraclès est le personnage le plus populaire de la mythologie grecque : il accomplit la majorité de ses exploits dans cette péninsule, et ses descendants, les Héraclides, sont les ancêtres de la plupart des familles régnantes péloponnésiennes. Bien que partageant toutes les faiblesses de la nature humaine (coléreux, goinfre, infidèle, etc.), il a combattu pour anéantir les forces du mal et apporter les bienfaits de la civilisation aux hommes. Fils du roi d'Argolide, Amphitryon - mais son véritable père n'est autre que Zeus -, et d'Alcmène, Héraclès est, au berceau, capable d'étrangler deux énormes serpents envoyés par la jalouse Héra, femme légitime de Zeus.

Dès son entrée dans l'âge adulte, ce splendide athlète mesurant près de deux mètres témoigne de sa force et de son courage en réalisant des exploits impossibles qui lui donnent une notoriété universelle. Ayant dans un accès de folie massacré ses propres fils, il doit, pour se purifier, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter