Hjalmar Schacht, le banquier de Hitler

Hjalmar Schacht, le banquier de Hitler

CE PRODIGE DE LA FINANCE SERT LE KAISER GUILLAUME, SAUVE LA RÉPUBLIQUE DE WEIMAR, FIXE LA POLITIQUE FINANCIÈRE DU IIIE REICH, AVANT DE FINIR SUR LE BANC DES ACCUSÉS À NUREMBERG... D'OÙ IL SORTIRA BLANCHI !

« Acquitté ! » À l'énoncé du verdict, un indescriptible brouhaha envahit la grande salle du tribunal de Nuremberg. Les autres accusés, Goering, Keitel, Speer et les hiérarques nazis, se regardent, incrédules ; le procureur américain Robert Jackson apostrophe le procureur adjoint français, qui avait requis la peine capitale ; les journalistes, stupéfaits, commentent cette décision que personne n'attendait.

Hjalmar Schacht, l'homme qui a financé l'hystérie hitlérienne et rendu possible la guerre mondiale et ses millions de victimes, est épargné ! Parmi les juges qui président ce premier procès pour crimes contre l'humanité, le magistrat soviétique, le général Nikitchenko, est furieux : il exigeait la mort. Les autres magistrats, l'Anglais Geoffrey Lawrence, l'Américain Biddle et le Français Donnedieu de Vabres, se sont prononcés pour l'acquittement, malgré la farouche opposition de leur collègue soviétique. En fait, un seul homme dans la salle n'est guère surpr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter