Il y a cent dix ans, Blériot survolait la Manche

Il y a cent dix ans, Blériot survolait la Manche

Trente-sept minutes pour 38 kilomètres : voici la formidable équation qu'a posée Louis Blériot aux petites heures du 25 juillet 1909. Ce jour-là, il y a un siècle tout juste, cet ingénieur centralien né en 1872 à Cambrai, véritable homme d'affaires passionné d'aéronautique, a tout simplement traversé la Manche d'un coup d'aile, à bord du monoplan Blériot XI conçu par ses soins. L'appareil était doté d'un moteur Anzani, développant une vingtaine de chevaux. L'année précédente, le journal britannique Daily Mail a promis une prime de 1 000 livres sterling au premier aviateur qui réussirait cet exploit. Quelques jours plus tôt, deux pilotes, Hubert Latham et le comte Charles de Lambert ont eux aussi tenté leur chance. Sans succès. Pour son retour en France, Blériot est accueilli à la gare du Nord par près de 200 000 personnes, sans compter deux ministres, Louis Barthou et Alexandre Millerand.

Avant de s'attaquer au

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter