Impôt : retour à la source !

Impôt : retour à la source !

Ce mois-ci, Bercy procède, sur notre feuille de paie, au prélèvement direct de l'impôt sur le revenu. Une innovation sujette à polémique, née au cours de la « drôle de guerre ».

Ce 1er janvier, la France applique le prélèvement de l'impôt « à la source », c'est-à-dire directement retiré sur les revenus perçus. Une première ? Pas vraiment : ce principe a déjà été mis en place il y a quatre-vingts ans, par un décret-loi passé le 10 novembre 1939. Comme pour l'impôt sur le revenu (introduit en France en 1914 et en 1917 pour financer les dépenses de la Première Guerre mondiale), le prélèvement à la source était destinéà faciliter le financement de l'effort de guerre contre l'Allemagne nazie puis, après la défaite, se retrouva affecté au paiement des indemnités versées à l'occupant. Le fisc français conservera ce « stoppage à la source » (c'était son nom) jusqu'en 194 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter