Joseph Bell, le vrai Sherlock Holmes

Joseph Bell, le vrai Sherlock Holmes

OBSERVATEUR HORS PAIR, CE CHIRURGIEN ÉCOSSAIS FONDE SA PRATIQUE SUR LE RAISONNEMENT. ET S'IL AIDE PARFOIS LA POLICE, C'EST SURTOUT SON HUMANISME QUI IMPOSE LE RESPECT. UN MODÈLE PASSÉ À LA LOUPE.

«C'est à vous, assurément, que je dois Sherlock Holmes ! » Cet aveu retentissant aurait pu rester longtemps niché au creux de la longue lettre qu'Arthur Conan Doyle adresse à son « cher monsieur Bell » un jour de mai 1892. Mais, peu après, l'auteur d'Une étude en rouge se confie à Harry How, journaliste du Strand Magazine venu l'interviewer chez lui. Il évoque son expérience sur un baleinier dans l'Arctique, son retour à la faculté de médecine en octobre 1878 et sa rencontre avec le professeur qui lui a servi de modèle. Il lui montre le portrait de cet homme qui répétait : « Les yeux et les oreilles sont faits pour voir et entendre, la mémoire pour enregistrer les impressions reçues par les sens, et l'imagination pour forger une théorie. » Un visage anguleux, le nez busqué et le regard perçant. Doyle explique : « J'étais son assistant, j'interrogeais les patients de la consultation externe, mais le Dr Bell en apprenait plus en quelques coups d'oeil ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter