L'ÉCRITURE EN MIROIR

L'ÉCRITURE EN MIROIR

Cette autobiographie toute en finesse d'une célèbre biographe retrace une vie de rencontres.

Sur la vingtaine de livres écrits par Dominique Bona, on ne compte que cinq romans, le reste étant constitué de biographies : Colette, Stefan Zweig, Romain Gary, Gala, Berthe Morisot, etc. Mes vies secrètes est à la charnière de ces deux genres littéraires ou, plus exactement, à leur frontière - dangereusement poreuse.

« J'étais nue, complètement nue, au milieu de gens nus, sur le pont d'un bateau écrasé de soleil, au large de Majorque », ainsi commence ce livre qui pose de nombreuses questions : Quelle place donner à la dimension biographique du roman et à la dimension romanesque de l'autobiographie ? Dans la trame insondable des événements que les dieux nous réservent, quelle signification donner à celui-ci plutôt qu'à tel autre ? Pour parler de soi, faut-il chercher le soi qui n'est pas là ?

La conclusion pourrait être ceci : un homme qui écrit n'est jamais seul. Il est entouré de ses personnages, de ses lecteurs, de tous ses autres « lui- ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

À ne pas manquer !

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter