LÉONARD PACTISE AVEC VENISE

LÉONARD PACTISE AVEC VENISE

La cité ennemie de Milan voit d'un mauvais oeil l'arrivée en 1500 de l'ex-ingénieur des Sforza. Une méfiance qui va finir par faire le jeu des Turcs.

Quand Léonard arrive à Venise, il passe aux yeux de la Sérénissime pour un artiste-ingénieur envoyé par les Français. Venise - heureuse d'affaiblir son ennemie Milan - est alors l'alliée de Louis XII. Ludovic le More a mobilisé une alliance contre nature pour contrecarrer toute attaque sur son front est : les Turcs s'apprêtent en effet à franchir les montagnes slovènes pour menacer le Frioul, province vénitienne.

Léonard s'y rend pour expertiser les défenses des forteresses de Gradisca (ci-dessus, à dr.) ou Gorizia, qui contrôlent la vallée de l'Isonzo. Il lui vient alors l'idée de dériver le fleuve par plusieurs barrages mobiles - et de lâcher le flot furieux contre le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter