L'ÎLE DE PÂQUES RESSUSCITÉE

L'ÎLE DE PÂQUES RESSUSCITÉE

Abandonnez les fantasmes, dépoussiérez les idées reçues et entrez dans la réalité scientifique de la « Grande Rapa ».

L'île de Pâques, perdue au milieu du Pacifique, a vécu sans aucun contact extérieur pendant plus de sept cents ans. Elle est découverte le jour de Pâques 1722 par un navigateur hollandais puis visitée par James Cook et Lapérouse. Une densité incroyable de statues de pierre gigantesques, des sculptures de bois aux formes uniques et une écriture, le rongorongo, indéchiffrable ! Autant d'énigmes qui nourrissent rêves et fantasmes dans le sillage de Pierre Loti (lire l'article p. 58-63), qui en revint comme illuminé.

Aujourd'hui, les scientifiques ont dissipé ces mystères, tout en rendant hommage à l'originalité de Rapa Nui, qui ne signifie pas, comme le veut la légende, « Nombril du monde » mais la « Grande Rapa ». Reconstitution, d'après ses dessins, de la cabine de Pierre Loti sur La Flore, pièces exceptionnelles provenant des collections des surréalistes André Breton et Tristan Tzara, et des Musées d'art royaux de Bruxelles ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter