La bataille de lisieux

La bataille de lisieux

Au moment où se referme la poche de Falaise, les Britanniques entrent dans Lisieux. Pendant deux jours, rue par rue, maison par maison, ils livrent des combats acharnés pour faire tomber l'un des derniers foyers de résistance allemande en Normandie.

Bombardée dès le 6 juin à 20 h 30, la ville est quasi détruite lorsque les Allemands s'y retranchent. La mission des fantassins de la 272e division d'infanterie, installés en défensive dans les ruines de Lisieux et sur les hauteurs ouest de la ville, est de contenir et de retarder l'avancée des troupes alliées afin de permettre au reste de l'armée allemande d'effectuer sa retraite en direction de Paris.

La progression alliée s'effectue sur deux axes majeurs : par l'ouest, sur la route de Saint-Julien-le-Faucon, et par le sud, en empruntant la route de Livarot. Le mardi 22 août, depuis la région de Lécaude, la 144e division blindée entame sa progression vers Lisieux. Au même moment, les reconnaissances effectuées par la 7e DB montrent que le pont de Saint-Martin-de-la-Lieue, sur la Touques, est resté intact malgré les bombardements aériens de la semaine précédente dont l'objectif était la destruction du carrefour de la route de Livarot-Fervaques.

Les deux premières tent ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Les Gilets jaunes, Marat et Finkielkraut

Alain Finkielkraut, suite à son agression antisémite, fait référence à la Terreur et à Marat. Le point avec l'historien de la révolution, Olivier Coquard.

► Gilets jaunes. De la Bastille à l'Élysée

Pour Emmanuel de Waesquiel, les Gilets jaunes ne sont que les très lointains descendants du peuple parisien de juillet 1789.

►Gilets jaunes. La liberté de manifester au coeur du débat

La Constitution traite du droit de manfiester de manière indirecte

► Gilets jaunes. Histoire du maintien de l'ordre à la française

L'historien et grand reporter Matthieu Frachon retrace l'évolution des techniques de maintien de l'ordre public

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter