La cavalerie fantôme de Gondole

La cavalerie fantôme de Gondole

Les archéologues s'interrogent sur la nature de la cérémonie qui a réuni dans la mort huit cavaliers et leurs chevaux au pied de cette cité arverne.

L'extraordinaire sépulture collective mise au jour au pied de l'oppidum de Gondole, au Cendre Puy-de-Dôme, n'a toujours pas livré tous ses secrets.

Avec Gergovie et Corent, Gondole est l'un des trois grands oppida arvernes. En bordure du chemin qui mène du Cendre à Gondole, à 300 m du rempart de la place forte, trois structures funéraires sont exhumées. L'une d'elles associe hommes et chevaux, dans une mise en scène jusque-là jamais rencontrée par les archéologues.

Formant une « cavalerie fantôme », huit chevaux et huit hommes ont été déposés, un par un, dans une fosse de 3,60 m sur 3,20 m. Les chevaux ont été enterrés en premier, dans la moitié ouest de la sépulture. Alignés sur deux rangs, ils reposent sur le flanc droit et sont orientés la tête au sud. Ce sont de jeunes chevaux mâles de petite taille entre 1,20 m et 1,30 m au garrot, typiques des montures gauloises.

Les hommes occupent l'autre partie de la fosse. Ils sont positionnés comme les chevau ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter