1857. Révolte des Cipayes

1857. Révolte des Cipayes

Retrouvez chaque mois dans Historia, dans la rubrique Memento, le billet de Benjamin Brillaud, alias Nota Bene, vidéaste n° 1 des chaînes d’histoire sur le Web. Ce mois-ci, il se penche sur la révolte des Cipayes dans l'Inde du XIXe siècle.

Au début du XVIIe siècle, la Compagnie Britannique des Indes orientales se lance à la conquête de l’Inde en établissant des comptoirs commerciaux à travers tout le pays. Cette entreprise possède deux atouts de poids pour se développer dans la région : le soutien de la reine Elisabeth 1ère et une armée lui servant de lance contre l’autochtone récalcitrant. Deux siècles plus tard, l’Inde est pour une bonne partie sous la coupe de la compagnie et 80 % de ses forces sont alors composées de troupes indiennes et musulmanes. Au milieu du XIXe siècle, ceux que l’on appelle les Cipayes protestent contre leur hiérarchie. En cause, tout un tas de facteurs complexes, comme des réformes de leur statut qui passe mal, la suppression de la retraite ou l’obligation d’aller faire la guerre sur des territoires d’outre-mer, mais aussi une crainte d’une conversion massive au christianisme ainsi que l’utilisation de graisse de porc et de bœuf pour lubrifier les cartouches de leurs armes, contenu dans des sachets qu’ils doivent arracher avec les dents. En 1857, ces protestations dégénèrent alors en révolte des cipayes. Si ces derniers ne remportent pas la victoire, la couronne britannique profite de l’occasion pour bousculer la compagnie et reprendre totalement le contrôle de la région. Le début de la fin pour cette institution britannique qui perd inexorablement son pouvoir et qui sera dissoute moins de vingt ans plus tard en 1874. Un paradoxe quand on sait que c’est cette même armée composée de cipayes qui avait permis à la compagnie de s’implanter en Inde.

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter