La croisade des enfants porte bien mal son nom

La croisade des enfants porte bien mal son nom

Au début du XIIIe siècle, la chrétienté est en guerre : des prédicateurs parcourent les routes d'Occident pour inviter les fidèles, petits et grands, à s'en aller combattre les païens de la Baltique, les cathares du Languedoc, les sarrasins d'Espagne et, plus encore, ceux de Syrie. Car il faut reprendre Jérusalem ! C'est dans ce contexte qu'au printemps 1212 de nombreux enfants se rassemblent entre Loire et Seine. Ils organisent des processions, chantent des cantiques et marchent aux cris de « Seigneur Dieu, exalte la chrétienté ! » et « Rends-nous la Vraie Croix ! ». Certains d'entre eux accomplissent même des miracles... Ils ne tardent pas à trouver un meneur en la personne d'Étienne, un jeune pasteur de Cloyes (un village du Vendômois). Le Christ lui serait apparu sous l'apparence d'un pèlerin et lui aurait donné une lettre... à remettre au roi de France en main propre. Des milliers d'enfants convergent donc vers Saint-Denis, où réside alors Philippe Auguste. Le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter