LA DINDE

LA DINDE

Longtemps confondue avec la pintade d'Abyssinie, la « poule d'Inde » quitte l'Amérique pour l'Espagne dans les soutes des conquistadors. Pour détrôner sans tarder, à la table des rois, ses rivales à plumes.

Jusqu'à la seconde moitié du XVIIIe siècle, le mot « dinde » désigne deux gallinacés différents qui se livrent dans les marmites européennes à une âpre concurrence. La confusion est finalement dissipée lorsque les naturalistes s'accordent à les distinguer. La première, originaire du nord-est de l'Afrique, aurait été introduite dès l'Antiquité à Rome, où elle porte alors le nom de « poule africaine » ou « numide » (Africana gallina ou numidica). Réintroduite en Europe par les Portugais vers le XIVe siècle, elle répond au doux nom de « poule d'Inde » en référence à son lieu d'origine, l'Abyssinie, l'ancien nom de l'Éthiopie, alors improprement appelée « Inde ». Ce drôle d'oiseau est en réalité une... pintade (du portugais pintada). Vous suivez toujours ?

Sa rivale vient d'Amérique centrale, en particulier du Mexique, autrement dit de cette contrée appelée « les Indes occidentales » depuis que Christophe Colomb s'est figuré avoir trouvé une nouvelle ro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter