LA LIGUEDE DÉLOS

LA LIGUEDE DÉLOS

La symmachie ou alliance militaire entre les États autonomes de la mer Égée, à partir de 477 av. J.-C., a pris le nom de « ligue de Délos » car, pendant plusieurs années, le trésor des cités a été déposé dans l'île de Délos, centre religieux très vénéré. Créée à l'origine pour lutter contre les Perses, la ligue se transforme petit à petit en empire athénien et, en 451 av. J.-C., le trésor confédéral est transporté à Athènes. La ligue assure en fait la suprématie économique et militaire de cette ville. Elle domine plus de 250 cités (les îles, l'Ionie, la Carie, l'Hellespont et la Thrace). Chacune d'entre elles, tout en gardant son autonomie, doit s'acquitter d'un impôt, le phoros, payé aux Athéniens, dont le montant est fixé tous les quatre ans lors de la célébration des Grandes Panathénées. Des magistrats athéniens, les episcopoi, sont présents dans chaque cité de la ligue et veillent aux intérêts d'Athènes. Des clérouquies, ou colonies athéniennes, sont in ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter