LA PALETTE ET LE SCALPEL

LA PALETTE ET LE SCALPEL

Le flot de publications attendu pour le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci s'ouvre sur une publication extrêmement originale, revenant sur un des aspects les plus méconnus de son travail : son intérêt pour le corps humain, considéré non seulement avec le regard du peintre mais aussi avec celui du savant - ses propres travaux surclassant aisément ceux des médecins de son époque. Si les recherches anatomiques poussées ne sont pas surprenantes chez les grands artistes, celles de Léonard traduisent, malgré tout, un intérêt inattendu pour la médecine et la physiologie, humaine comme animale, confirmant, s'il en était encore besoin, l'universalité de son génie. Cette sélection de 87 feuillets provenant de la Royal Library de Windsor, d'une surprenante beauté, couverts de son écriture mystérieuse, synthétise à merveille les connaissances de la Renaissance, représentant le squelette, les organes, montrant des recherches sur la circulation du sang, le fonctionnement des ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter