La pouponnière de « l'Ordre noir »

La pouponnière de « l'Ordre noir »

Avec l'« or des nazis » et les « armes secrètes », le Lebensborn fait partie des fantasmes les plus vivaces suscités par le IIIe Reich. Une abondante littérature journalistique, mais aussi pornographique, entretient les idées les plus fausses sur cette institution, qui signifie « Fontaine de vie » et qui est rattachée à la SS. C'est en 1936 que Heinrich Himmler crée le Lebensborn e.V., une association dépendant de la SS composée d'hospices et de structures d'accueil pour les filles-mères - autrement dit, pour des jeunes femmes qui accouchent d'un enfant dont le père n'est pas connu. Dans la société de l'époque, une « fille-mère » est une paria. Pas pour Himmler : si l'enfant est de bonne race, celui-ci doit venir au monde dans les meilleures conditions, et non pas honteusement et dans des conditions sanitaires douteuses.

Ces femmes, partout rejetées, accouchent avec le secours des infirmières et médecins de la SS, qui se charge ensuite de la ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter