LA VIEILLE ANGLETERRE AUX COULEURS D'UNE ITALIE RÊVÉE

LA VIEILLE ANGLETERRE AUX COULEURS D'UNE ITALIE RÊVÉE

Célébré dans une exposition monumentale, Edward Burne-Jones, sublimant le merveilleux biblique et médiéval, donne ses lettres de noblesse au préraphaélisme.

La Tate Britain consacre une rétrospective au peintre britannique Edward Burne-Jones (1833-1898). Avec ses représentations de femmes languissantes inspirées des récits bibliques, antiques et médiévaux, celui qui fut l'un des chefs de file des mouvements symboliste et préraphaélite propose une oeuvre nostalgique célébrant un passé fantasmé.

Et l'on se prend à faire un parallèle entre Burne-Jones et ses amis (qui dénoncent la production des objets en série et l'exode rural) et les tenants actuels du Brexit, inquiets à l'idée de se fondre dans l'Europe. Car, à l'inverse des idéaux industriels victoriens, et au grand dam de critiques qui jugeaient « vaines ces errances ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter