L'Alhambra de Grenade, le palais sentinelle

L'Alhambra de Grenade, le palais sentinelle

VOLUPTÉ. La cour des Myrtes, au pied de la tour de Comares - cette dernière abrite la plus prestigieuse des salles de l'Alhambra, le salon des Ambassadeurs - est l'un des joyaux de la résidence nasride (du nom de Mohammed ben Nasar, le fondateur de l'émirat de Grenade en 1238). On retrouve ici les grands principes de l'architecture d'al-Andalus : motifs floraux, colonnades et décors calligraphiés.

OASIS. Une cour et une fontaine centrale (dont les rigoles indiquent les quatre points cardinaux), entourées d'une galerie à colonnes finement ciselée : voici la cour du palais des Lions. Cette résidence, bâtie par Mohammed V al-Ghanî (« le Fortuné »), abritait les appartements privés du souverain.

SAGES. Cette peinture sur cuir (détail), réalisée entre 1395 et 1424, donne son nom à la pièce (salle des Rois). Probablement exécutée par des artistes chrétiens, elle représenterait - de manière exceptionnelle dans l'art ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter