L'ardente Comédie de Dante

L'ardente Comédie de Dante

Contraint à l'exil, l'écrivain florentin mène une vie d'errance, pendant laquelle il rédige son « poème sacré », où il parcourt l'outre-tombe. Une somme à l'intention de l'humanité.

En 1290, un jeune noble florentin, Dante Alighieri, perd brutalement Béatrice, le chaste et bel amour de son adolescence. Peu à peu sublimée, cette haute dilection le conduit à se lancer dans l'écriture d'une comédie (une aventure qui se termine bien) pour « tirer de l'état de misère les vivants dans cette vie et les conduire à l'état de félicité ». Aussi leur fait-il partager, l'espace de trois fois 33 chants, son expérience personnelle, à travers les trois mondes d'outre-tombe : enfer, purgatoire et paradis. Ce voyage (onirique) commence la nuit du jeudi 7 au vendredi (saint) 8 avril 1300, pour s'achever, au purgatoire, le mercredi saint. Impossible ensuite de mesurer le temps immuable du paradis. L'enfer, ici, a la forme d'un énorme entonnoir creusé par la chute de Lucifer, et le diable demeure en son fond glacé, où l'obscurité est l'antithèse absolue de la lumière divine. Il est réparti en neuf cercles concentriques, dont le plus élevé porte Jérusalem, lieu de l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter