LE BAL DES VICTIMES RESCAPÉ DE L'HISTOIRE

LE BAL DES VICTIMES RESCAPÉ DE L'HISTOIRE

Passionnés d'Histoire et de théâtre d'improvisation, quatre GNistes (joueurs de jeux de rôles « grandeur nature ») ont redonné vie à un événement du Directoire (1795-1799) absent des manuels scolaires : les bals des victimes, fêtes imaginées par les jeunes bourgeois et nobles survivants de la tourmente révolutionnaire. Chaque convive portait autour du cou un ruban rouge comme une traînée de sang, car la guillotine leur avait pris un ami, un amant, un parent. Les auteurs de ce GN ont invité une vingtaine de joueurs à revivre l'une de ces célèbres soirées. Ils les ont immergés dans l'ambiance tragique de ces années où le souvenir de la Terreur reste encore vif. Les joueurs ont campé des personnages tels Axel de Fersen, intime de Marie-Antoinette, ou Charlotte de Robespierre, la soeur de Maximilien, qui faillit épouser Fouché et ne survécut que par chance à la chute de son frère.

S'il n'y a pas d'écriture de scénario de GN sans une part de fiction, les organisat ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter