LE BUG DE L'HISTOIRE

LE BUG DE L'HISTOIRE

Cette année, le Bug de l'Histoire dénonce « l'amnésie collective sur la dictature au Brésil ». La victoire du candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro à la présidentielle, en octobre 2018, a sidéré les observateurs. Les élections de Donald Trump ou du Philippin Rodrigo Duterte avaient produit un tel effet. Mais il est apparu incompréhensible qu'une nation ayant souffert les affres de la dictature militaire de 1964 à 1985 élise un candidat se présentant ouvertement comme un nostalgique de cette période. Comment l'impensable s'est-il donc produit ? Les spécialistes ont bien expliqué le rejet par les électeurs du Parti des travailleurs, la manipulation des réseaux sociaux et l'influence de l'Église évangélique. Mais la première des raisons tient à l'absence d'une mémoire critique sur la dictature. L'historienne Maud Chirio, spécialiste du Brésil, précise même que c'est l'amnistie octroyée en 1979 par les militaires aux tortionnaires qui a conduit à cette amnésie collective, empêchant t ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter