Le Château vieux : l'art de la guerre en héritage

Le Château vieux : l'art de la guerre en héritage

Fortification érigée par les Romains, remaniée au Moyen Âge, elle héberge aujourd'hui les forces spéciales.

Y pénétrer, c'est côtoyer la géographie bayonnaise dans toute sa singularité, s'immiscer dans une histoire locale aux frontières mouvantes. C'est aussi approcher la vie plus ou moins agitée, parfois discrète, de femmes et d'hommes qui, depuis près de dix siècles, ont animé ses salles autrefois obscures, aujourd'hui ouvertes sur la ville. Car, oui, le Château vieux est toujours habité. « Bayonne est à l'extrémité de ce golfe. À partir de là, la mer reprend sa direction, vers l'occident. » Lorsque le savant musulman Idrîsî rédige, au XIIe siècle, une géographie du monde commandée par le roi Roger II de Sicile, le château est à l'orée de son histoire. Il n'est d'ailleurs pas encore Château vieux - nom qui n'apparaît qu'après 1451. L'édifice est alors retranché dans l'angle nord-ouest de l'ancien castrum antique de Lapurdum, appuyé sur deux courtines et une imposante tour au nord. Sa position surplombe un vaste marécage qui baigne le pied de la colline sur laquelle il est insta ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter