LE CHAT NOIR

LE CHAT NOIR

À peine croise-t-il votre route que les ennuis commencent... Le gentil matou se transforme en dévot suppôt de Satan, exigeant des hommes qu'on lui rende hommage de la pire des façons.

Il y a chez le chat quelque chose d'hypocrite et d'inquiétant : ses coussinets de velours cachent des griffes acérées et il feint de dormir pour mieux tromper sa proie, avec laquelle, ensuite, il joue cruellement ; la nuit, ses yeux phosphorescents s'allument et il retourne à la vie sauvage. La noirceur de son pelage ne l'en rend que plus effrayant. Les médecins affirment que l'haleine et le regard du chat sont venimeux, et que sa cervelle constitue un redoutable poison - ce qui explique que le chat noir, mis en morceaux, entre dans la composition de nombreux philtres magiques. Il serait aussi le sulfureux compagnon des sorciers, et c'est ainsi qu'il s'intègre, assez tardivement, au bestiaire infernal. À partir du XIIe siècle circulent en effet nombre d'histoires mettant en scène des démons qui auraient pris la forme d'animaux monstrueux - des crapauds, des singes et des chats en particulier.

L'HABITUÉ DES BÛCHERS

Ce sont des chats noirs qui viennent ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter