Le Chat noir, le cabaret pittoresque et picaresque de Paris

Le Chat noir, le cabaret pittoresque et picaresque de Paris

Le musée de Montmartre fait revivre jusqu'au 13 janvier les plus riches heures de cet établissement. Un haut lieu anticonformiste où artistes et poètes bohèmes côtoient le Tout-Paris chic et canaille. Plus qu'une enseigne : un repaire avant-gardiste.

Grâce au bagout de son génial fondateur, Rodolphe Solis, et aux talents d'artistes venus d'horizons divers, le cabaret montmartrois devient une incroyable réussite. Tant populaire que financière. On y croise entre autres l'humoriste Alphonse Allais, les peintres Adolphe Willette, Henri Pille, Lucien Pissarro, Théophile Alexandre Steinlen, Balda l'auteur du tableau évocateur ci-contre, dont on ne sait pratiquement rien, les poètes Charles Cros, Verlaine, Albert Samain, Jean Richepin, les pianistes Satie, Debussy ou Paul Delmet.

« Le Chat noir est le cabaret le plus extraordinaire du monde. On y coudoie les hommes les plus illustres de Paris qui s'y rencontrent avec des étrangers venus de tous les points du globe... C'est le plus grand succès de l'époque ! Entrez ! Entrez ! » écrit, en guise de publicité, en 1882, dans sa propre revue, l'intrépide Rodolphe Solis.

L'animateur exagère à peine. Il vient de créer le premier cabaret littéraire et artistique de la capitale. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter