LE DOMAINE DES HOMMES ET DES DIEUX

LE DOMAINE DES HOMMES ET DES DIEUX

La cité ne se révèle pas d'une pauvreté toute spartiate, et dispose de monuments abritant les cérémonies civiques ainsi que de nombreux temples et statues parmi les plus anciennes de Grèce...

Jamais armée étrangère ne put, avant les Goths, en 396 apr. J.-C., s'emparer de Sparte. La raison n'en fut certainement pas la puissance de ses murailles : « Une ville bien défendue, disait son législateur (mythique ?) Lycurgue, est celle qui est entourée d'un mur d'hommes, et non d'un mur de briques. » Aussi serait-il vain de chercher la trace d'hypothétiques remparts dans une cité qui se fiait plus à la valeur humaine qu'à la solidité de ses murs - on dut quand même se résoudre à la fortifier en 317 av. J.-C. -, d'autant que la ceinture de montagnes qui l'entourait procurait à celle qu'Homère nommait « la creuse Lacédémone » une défense naturelle des plus fiables : les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque !

Gilets jaunes - Ce que dit l'Histoire

► Avant le grand débat. Les cahiers de doléances remontent au Moyen Âge

Le principe des consultations publiques, avec la volonté de maintenir la paix sociale, date du Moyen Âge.

► À l'origine des gilets jaunes. Les bagaudes

Selon Guillaume Malaurie, ce mouvement rappelle les révoltes des "bagaudes" à l'époque du déclin de l’Empire romain d’Occident.

Cahiers de doléances, les risques d'un référendum sans question

Les cahiers de doléances sont souvent confisqués par une minorité citadine

► Cahiers de doléances. Comment sont nés les maires ?

Les explications de Jean Tulard

► Les Gilets jaunes et la fin de la République romaine

une analyse exclusive de l'historien belge David Engels

► Avant les Gilets jaunes. Quand la rage populaire faisait l'Histoire

avec Guillaume Malaurie, Eric Pincas, Olivier Coquard, Pierre Schoeller

► « C'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution »

Olivier Coquard et le Duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter