Le fort du Petit-Bé, un navire de pierre signé Vauban

Le fort du Petit-Bé, un navire de pierre signé Vauban

Sous le règne du Roi-Soleil, il assure la défense de la cité. Récemment restauré par un passionné, il est à prendre d'assaut... en famille !

Près d'un million de visiteurs défileraient chaque année sur le promontoire dénudé du Grand-Bé pour voir la tombe de Chateaubriand, à quelques encablures des remparts de Saint-Malo. Éclipsé par son illustre voisin, le fort n'attire, lui, « que » 2 000 visiteurs par an. Pourtant, situé légèrement en retrait sur l'îlot du Petit-Bé, il se révèle autrement porteur d'Histoire. Et la vue à 360 degrés n'y est pas moins exceptionnelle.

S'il n'est pas classé au patrimoine mondial de l'Unesco - une douzaine de fortifications de Vauban, sur un total de 150, le sont -, il illustre bien le génie militaire, mais également esthétique, de son concepteur. La construction du fort, au XVIIe siècle, est confiée à l'ingénieur malouin Siméon Garangeau. Elle s'inscrit dans l'ensemble défensif de Saint-Malo voulu par Louis XIV contre les Anglais et les Hollandais, avec le fort Harbour, le Fort national, ceux de Cézembre, de la Conchée et de la pointe de la Varde. Aujourd'hui, on le visite grâce à l' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter