LE MONDE D'AVANT

LE MONDE D'AVANT

Je préparais l'agrégation, au début des années 1980. Nous nous étions réfugiés avec quelques camarades dans un petit village de la Creuse, près de Guéret. Entre deux répétitions, nous nous promenions le soir dans la campagne hivernale. C'était l'époque où un géographe dont j'ai oublié le nom dissertait de Paris et du « désert français ». J'en faisais là, presque physiquement, l'expérience. Les hameaux que nous traversions étaient presque toujours vides, sans lumière et sans vie. Ils ne nous montraient que leurs morts soigneusement inscrits sur un monument à l'effigie d'un soldat ou d'une mère éplorée. Chaque fois, j'avais l'impression qu'on me faisait un signe, comme la tour de guet d'une ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter