Le Panthéon Nadar

Le Panthéon Nadar

Parmi les trésors de Gallica figure le Panthéon Nadar, très ambitieuse suite de quatre lithographies conçues par Nadar en 1852. Elles devaient représenter, en 1 200 caricatures, les hommes de lettres et les journalistes, puis les auteurs dramatiques, ensuite les peintres, dessinateurs et sculpteurs, enfin les musiciens, compositeurs et interprètes, chaque portrait étant accompagné d'une biographie amusante. La carrière de Nadar caricaturiste commence vers 1846-1847. Il collabore à ces petits journaux illustrés qui pullulent sous la monarchie de Juillet : Le Corsaire-Satan, La Revue comique à l'usage des gens sérieux, Le Tintamarre... C'est un dessinateur déjà connu, adoubé par Philipon, le roi de la presse satirique, qui conçoit le projet du Panthéon, avatar des publications antérieures de son mentor, dont en particulier Le Grand Chemin de la postérité (1842) de Benjamin Roubaud (1811-1847).

La période de création ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

En kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter