LE PERROQUET

LE PERROQUET

Conquête d'Alexandre, il s'est mis le monde dans la poche grâce à sa langue bien pendue. Et la symphonie polychrome de sa robe lui offrit de figurer en bonne place chez les grands de ce monde.

Dans son Histoire des animaux, Aristote note à propos du perroquet qu'il s'agit d'un oiseau indien qui a « la langue de l'homme » ; une fois qu'il a bu, on ne peut le faire taire ! L'animal, ramené en Grèce par les armées d'Alexandre, plaît autant par sa parole que par son plumage aux couleurs vives - il s'agit de perruches vertes à collier et bec rouges. Durant toute l'Antiquité, l'oiseau constitue un cadeau de choix. Le poète Ovide, qui en a offert un à son amante Corinne, chante son trépas dans une élégie : « Nul oiseau sur la terre ne parlait aussi bien que toi » ; et, d'après lui, la perruche en mourant se serait écriée : « Corinne, adieu ! »

PAPEGAUT ET LE CHEVALIER ARTHUR

Au Moyen Âge, les oiseaux arrivent en Europe par l'intermédiaire de l'Empire byzantin - le terme de « papegaut », qu'on emploie alors, dérive d'un mot grec. Leur mode connaît un développement extraordinaire à partir du XIVe siècle. Tous les princes veulent posséder de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter