LE PLUS MYSTÉRIEUX DES SOUVERAINS

LE PLUS MYSTÉRIEUX DES SOUVERAINS

Tout le monde connaît son nom, et les égyptologues continuent de découvrir de (rares) informations sur sa vie, son oeuvre et sa mort.

Les inscriptions mentionnant Toutânkhamon sont avares de détails sur sa personne. Paradoxalement, la plupart des textes de son tombeau soit sont à caractère religieux, soit relèvent de l'éloge habituel du souverain et ne nous disent rien de lui - si ce n'est qu'il avait épousé Ânkhésenamon, la troisième fille d'Akhenaton et de Nefertiti. Seuls deux textes livrent des anecdotes sur sa vie : une canne en roseau qu'il a coupée de sa propre main dans une roselière du Delta, près de la future Pi-Ramsès, et un éventail, dont les plumes d'autruche provenaient des trophées d'une chasse royale à l'est d'Héliopolis. Pas un mot pour nous renseigner sur son ascendance, son activité de bâtisseur, ses campagnes miliaires éventuelles ou sa mort prématurée.

Quelques vestiges découverts apportent néanmoins des compléments d'information. Les restes de deux foetus féminins retrouvés dans le tombeau assurent qu'il aurait dû être le père de deux petites filles, et les très nombre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

Toujours en kiosque


De Charlemagne à l'âge d'or du Moyen Âge, des Segadors de 1640 à la chute de Barcelone en 1714, du Diari Catalá au stade de Monjuïc, la rivalité entre Madrid et Barcelone ressemble à un clásico politique vieux de plusieurs siècles. Un dossier pour comprendre les enjeux de l'indépendantisme catalan.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter