Le projet fou du palais d'Orsay

Le projet fou du palais d'Orsay

En 1810, la place centrale occupée par Paris au sein de l'Empire et l'imminence de son mariage avec Marie-Louise d'Autriche incitent Napoléon à projeter la construction d'un nouveau palais pour le ministère des Relations extérieures, logé depuis la Convention à l'hôtel de Gallifet, rue du Bac. L'emplacement retenu pour accueillir le nouvel édifice se situe face à la Seine, à proximité du palais de la Légion d'honneur, dans le quadrilatère compris entre le quai d'Orsay, les rues de Poitiers, de Lille et de Bellechasse. Si, selon les mémoires de Louis François de Bausset, il est d'abord question de loger à cet emplacement quatre ministères - Police, Relations extérieures, Secrétairerie d'État et Relations extérieures d'Italie -, un décret du 9 février 1810 offre la primauté à un seul bâtiment, dévolu aux Relations extérieures françaises. C'est la première fois, à Paris, qu'un édifice est construit pour abriter un ministère.

Ce vaste espace, en vis-à-vis du jard ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

En kiosque

En kiosque

À ne pas manquer !

En kiosque

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre newsletter